Le Luc : L’Olivade de Jean-Philippe Grandvoinet

 

Difficile de repérer la table, cernée de buffets à volonté et de fast-food… Et pourtant ! Notez l’adresse : L’Olivade au Luc. Tenue par Jean-Philippe Grandvoinet et son épouse, Mélanie Grasset, L’Olivade est assurément le bon plan de qualité des alentours. Oublions le bord de Nationale et concentrons-nous sur l’assiette. A table !

L'Olivade, restaurant, Le Luc

Jean-Philippe Grandvoinet, chef à l’Olivaie

Installé en bordure de la route Nationale, il faut être passionné pour tenir bon la barre de L’Olivade, ça ne fait pas de doute ! Passionné c’est certain, mais la qualité fidélise, l’explication est assurément là. Jean-Philippe Grandvoinet et Mélanie Grasset reçoivent depuis 3 ans et demi dans leur Olivade au Luc. Légumes de l’AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture) toute proche, plats cuisinés avec goût et entrain à prix très étudiés constituent la recette du succès. Les habitués ne s’y trompent pas, on croise d’ailleurs ce jour-là quelques gourmets de notre connaissance.

L'Olivade, restaurant, Le Luc

L’Olivade au Luc

Florent en salle s’enquiert de vous servir de jolis cocktails avant de vous détailler l’ardoise qui change au quotidien selon le marché. On opte sans hésiter pour le menu à 27 € (entrée, plat, dessert). Jean-Philippe, en cuisine, professionnel de longue date, compose selon la saison une carte courte mais alléchante, tandis que son épouse supervise d’un bon oeil la salle.

L'Olivade, restaurant, Le Luc

Cuisses de grenouilles à la provençale

Après avoir patienté avec quelques olives préparées maison, on débute les réjouissances avec des cuisses de grenouilles. Préparées à la provençales, aillées juste ce qu’il faut, on se lèche le bout des doigts de ce plat traditionnel devenu rare. Les plus réfractaires opteront avec gourmandise pour l’oeuf croustillant servi sur de généreuses crudités de saison. Enthousiasmés, on attend la suite avec impatience.

L'Olivade, restaurant, Le Luc

Demi-magret de canard, réduction au porto

Magret de canard, réduction au porto, pour l’un, Carré de veau, sauce forestière pour l’autre. Les cuissons sont parfaites, les assaisonnements justes, on apprécie les légumes du printemps, jeunes carottes, poireaux et asperges croquantes, on se délecte de la polenta crémeuse gourmande à souhait. On laisse nos oreilles trainer, les commentaires dans la salle sont unanimes !

L'Olivade, restaurant, Le Luc

Variation chocolat-fraises

Un menu bien pensé pour garder une place pour le dessert, on achève ce déjeuner avec une sphère chocolat et fraises printanières, toujours du plus bel effet, tandis que la tarte au citron revisitée ne démérite pas pour autant.

Allez, soyons honnête, on ne s’attendait pas à une telle découverte ! Le chef, un peu modeste, nous avait assuré d’une cuisine simple. Les produits le sont, mais le travail est incontestable. Les jolis dressages attisent l’oeil, les produits sont frais, de saison et de qualité, les assiettes sont justes, bien exécutées, cuisinées, avec du goût. Ajoutez à cela des prix très corrects, le contrat est (bien) rempli, le rapport qualité-prix très honnête. Une jolie trouvaille, une bonne petite table à découvrir sans hésiter.

L’Olivade en images…

 

Pratique

Restaurant L’Olivade

7, Route Nationale Saint-Jaume

83340 Le Luc

04.94.60.08.81.

Ouvert du mercredi au samedi, midi et soir, dimanche et lundi au déjeuner. Fermé dimanche soir, lundi soir et mardi.