Bandol : Le Shardana

On avait découvert Milena et Thomas Cristiani, jeune couple enthousiasmant et attachant il y a quelques années sur le port de Bandol. Depuis ils ont pris leurs quartiers rue de la République et ont créé Le Shardana. La cuisine a mûri, les clients sont devenus fidèles, Thomas Cristiani et Milena s’épanouissent autour de leur table méditerranéenne, clin d’oeil à leur Sardaigne natale.

Thomas Cristiani, chef au Shardana à Bandol

Le jeune chef autodidacte a bien grandi ! Thomas Cristiani qui a débuté dans la profession en tant que serveur, toujours attiré par la cuisine, s’est formé auprès d’un chef qui a su lui transmettre l’envie de bien faire. Depuis trois ans qu’on le connaît, il a affirmé sa cuisine, cultivant toujours son amour pour les produits sardes qu’il associe avec bonheur à une cuisine de tradition française, une jolie gastronomie, sans prétention mais bien exécutée, de justes cuissons, de belles associations et quelques clins d’oeil à l’île natale.

Le Shardana, Bandol

Le Shardana à Bandol

Dans leur nouveau restaurant, à la décoration moderne et confortable, Milena reçoit et accueille avec sourire et simplicité. On s’installe pour savourer un menu à 37 € qu’on débute avec une rillette de veau, chèvre et estragon. Les entrées sont créatives, saumon confit comme un gravlax dans des agrumes, puis fumé au romarin, servi sous cloche pour le style et l’effet réussi en salle, accompagné de crème raifort et perles de yuzu pour le pep’s, ou une gourmande Raviole de veau parfumé au citron et à la sauge, crème de pecorino pour la générosité et noisettes du Piémont, le tout parfumé à l’huile d’olive sarde. Dès le début du repas, on est conquis par cette généreuse raviole pleine de gourmandise.

Le Shardana, restaurant Bandol

Raviole de veau parfumé au citron et à la sauge

Arrive le Quasi de veau, un élevage des Pyrénées pour la qualité, cuisson parfaitement tendre, flanqué de légumes de saison, endive braisée, betterave crapaudine râpée, poireau et mini-carottes, la purée de topinambours nous surprend, un délice, tandis qu’on redemande du jus pour se délecter de cette viande parfaite. Les gourmands et fan de cuisine sarde opteront sans hésiter pour les Culurgiones, gros raviolis traditionnels farcis au pecorino, accompagné d’artichauts et menthe, mélange parfaitement équilibré, et de salsiccia sarde (saucisse sarde) pour ajouter à la gourmandise s’il en fallait.

Le Shardana, restaurant Bandol

Quasi de veau rôti lentement dans son jus parfumé à la sauge, purée de topinambours et légumes croquants

Si vous pensiez vous arrêtez là, n’y croyez pas, vous ne pouvez faire l’impasse sur la version revistié de l’Affogato al Caffè, la encore la tradition revue avec bonheur, coque en chocolat noir farcie de ganache au chocolat blanc, marron glacé, glace vanille et es puma au café, posée sur un crumble de noisette du Piémont et arrosé d’un café serré servi minute par Milena. On reviendra pour le Panettonne façon pain perdu ou le Seadas, une pâtisserie traditionnelle de Sardaigne qui mêle raviole au formage doux, miel et zestes de Pompia, un agrume qui ne pousse que dans deux villages sardes, a-t-on appris et découvert ce jour-là.

Le Shardana, restaurant Bandol

Affogato al caffè revisité

Comme aux premiers jours, on aime toujours autant l’enthousiasme de ce jeune couple, l’envie de faire plaisir et de bien faire de Thomas, le sourire et la gentillesse attachante de Milena, la découverte de produits sardes que la mama fait venir en direct, le cadre confortable des lieux. Un coup de coeur renouvelé !

Le Shardana en images….

 

Pratique

Le Shardana,

16, Rue de la République

83150 Bandol

04.83.42.38.64.

Ouvert mardi midi et soir, du jeudi au samedi midi et soir, dimanche au déjeuner (fermé lundi et mercredi)

Laissez votre commentaire !