La Bastide de Saint-Tropez

 

La Bastide de Saint-Tropez, c’est un hôtel Relais & Châteaux sublime, situé à quelques encablures de la place des Lices à Saint-Tropez. Cette élégante maison provençale abrite deux restaurants : le Bistrot et l’Olivier, la table gastronomique, tous deux menés par le chef Philippe Colinet.

Philippe Colinet, La Bastide de Saint-Tropez

Philippe Colinet, chefs des restaurants de La Bastide de Saint-Tropez

Depuis trois qu’il s’est installé dans le Var, le chef Philippe Colinet s’est approprié les produits méditerranéens, a développé son réseau de producteurs locaux pour proposer une gastronomie pointue, marquée d’une identité culinaire bien à lui. « Depuis plusieurs mois, je travaille à simplifier, à revenir à l’essence même du produit, lui apporter une plue-value en s’appuyant sur le goût ». Une gastronomie qui a gagné en simplicité pour aller à l’essentiel, le goût et des associations maîtrisées.

Philippe Colinet, La Bastide de Saint-Tropez

L’Huître

 

Bien que situé dans un Relais & Châteaux, on peut approcher la gastronomie pointue du chef Philippe Colinet en optant pour une découverte de la carte version « portions dégustations » à prix accessible. Une proposition qui permet de déguster plusieurs plats sans se ruiner.

En ce printemps, on commence avec un Oeuf de poule bio, en croûte noire, crème de morilles et petits pois (10 €), l’Huître « Perle Blanche n°1 », grillée avec échalote, cresson et charbon de pain (13 €) ou l’Asperge blanche du Gard, rôtie au beurre d’agrumes (14 €).

On continue avec un Pigeon rôti, navets printaniers, relevés subtilement d’un « pep’s citron » et jus à la réglisse (16 €), un plat signature. La pêche locale s’exprime avec un Saint-Pierre sauvage, aubergines confites, sphère d’ail, olives du Moulin de Baussy (21 €).

Philippe Colinet, La Bastide de Saint-Tropez

Le Pigeon, rôti, parfume de réglisse, pep’s de citron, navets

 

Les associations sont pointues, originales et maîtrisées, une cuisine personnelle du chef qui invite à la découverte gustative. Mention spéciale pour le Fenouil cuit, cru, caramélisé, crème glacée anisée (8 €) qui compose un étonnant et convaincant pré-dessert. A moins que l’on ne préfère le Chocolat inlay 65% de cacao, fraises de printemps et pulpe framboise (8 €).

Les portions sont très correctes et permettent une jolie découverte de la gastronomie du chef, de s’attabler dans un lieu luxueux et raffiné, sans pour autant casser la tirelire. Le Menu Bastide, en 6 services à 65 €, présente lui aussi un très bon rapport qualité-prix.

Philippe Colinet, La Bastide de Saint-Tropez

Pré-dessert, découverte autour du fenouil

Autre formule, dans un esprit très différent, le Bistrot. Midi et soir, Philippe Colinet y propose terrine maison de canard aux aromates, saumon fumé à la Bastide au bois de hêtre, andouillette sur le grill ou daube de boeuf en cocotte et un succulent Paris-Brest aux éclats de nougatine. Une vraie cuisine de tradition, soignée et goûteuse, pour s’offrir un déjeuner typiquement bistrot dans un lieu d’exception.

 

En images…

 

Pratique

La Bastide de Saint-Tropez

25, route des Carles

83990 Saint-Tropez

04.94.55.82.55.

Ouvert à l’année. Au déjeuner, le Bistrot, au dîner, L’Olivier.

http://www.bastide-saint-tropez.com

 

 

 

 

Droits d’auteur © Marie Tabacchi. Toute reproduction ou utilisation du texte et des photos sans autorisation de l’auteur est interdite. Pour toute demande d’utilisation > levardesgastronomes@gmail.com

Une réflexion au sujet de « La Bastide de Saint-Tropez »

  1. Ping : Michelin 2017 : Focus sur les 3 nouvelles étoiles du Var!

Les commentaires sont fermés.